À la Une

COPIC AWARD 2020

copicaward_banner_800×800.jpg

Les COPIC AWARD reviennent pour l’année 2020 !

Du 1er mai au 30 juin 2020 vous pourrez soumettre vos réalisations sur le site officiel (https://copicaward.com/) et tenter de gagner de nombreux prix !

Le jury de cette année est prestigieux comme toujours, on soulignera notamment la présence du mangaka Takeshi Obata, auteur de Hikaru no Go, DEATH NOTE ou encore Bakuman.

COPIC AWARD 2020_rules_Blog copic

  • Ouverture des admissions le 1er mai 2020.
  • Fin des admissions le 30 juin 2020.
  • Ouvert à tous les pays, sans restriction d’âge.
  • Les participants doivent être des artistes individuels et pas des collectifs.
  • 1 dessin par participant.
  • Le dessin soumis doit avoir été réalisé avec des produits Copic.
  • Le dessin ne doit avoir déjà été présenté dans d’autres compétitions ou expositions (à l’exception d’expositions personnelles et sur les réseaux sociaux de l’artiste).
  • Taille maximale acceptée pour les dessins soumis : 420mm (longueur) x 297mm (épaisseur) x 300mm (hauteur).
  • Poids maximum accepté pour les dessins soumis : 5kg.
  • Interdit d’utiliser de la céramique ou du verre comme support (trop fragile).
  • Pas de thème imposé pour laisser place à l’imagination !
  • ATTENTION : les reproductions/ imitations de dessins déjà existants seront disqualifiées d’office.

COPIC AWARD 2020_prix_Blog copic

  • Premier prix (1 lauréat) : 3000$, une invitation à la cérémonie de remise des prix à Tokyo (billets d’avion aller-retour et hébergement prix en charge), un set complet de 358 Copic Sketch.
  • Deuxième prix (2 lauréats) : 1000$, une invitation à la cérémonie de remise des prix à Tokyo (billets d’avion aller-retour et hébergement prix en charge), un set complet de 358 Copic Sketch.
  • Prix de la jeunesse* – Premier prix (1 lauréat) : un set complet de 358 Copic Sketch
  • Prix de la jeunesse* (100 lauréats) : un set Copic « édition spéciale »
  • Prix du jury ( 5 lauréats) : un set Copic « édition spéciale »
  • Prix des finalistes : un set Copic « édition spéciale »
  • Prix Social Media** (1 lauréat) : un set complet de 180 Copic Ciao.
  • Prix spécial : les informations seront disponibles plus tard.

*Les gagnants seront sélectionnés parmi les participants âgés de 18 ans ou moins au moment de leur participation.

**Pour participer, poster une image de votre réalisation sur Instagram avec les hashtags #copicaward2020 #copicaward_insta.

 

 

 

 

À la Une

COPIC X GRACE LEE : INTERVIEW

Grace-Lee_title

Grace Lee est une illustratrice originaire de Sidney, Australie, et basée à Tokyo depuis 2009. Avant de s’installer à Tokyo, elle travaillait en tant que graphiste.

Retrouvez ses travaux pour des magazines et campagnes publicitaires ici : http://www.bldg-jp.com/artist/grace-lee/

Et pour découvrir son univers coloré et plein de douceur, direction Instagram : https://www.instagram.com/midnightgracie/

Les couleurs de vos rêves sont chez COPIC

intaview_image1

Q : Tu es originaire d’Australie mais tu vis à Tokyo depuis 2009. Quand est-ce que tu as commencé à utiliser les marqueurs COPIC et qu’est-ce qui t’a attiré chez eux ?

Grace Lee : J’ai commencé à utiliser les marqueurs COPIC à partir de 2013. Je travaillais en tant que graphiste en Australie et je suis venue au Japon avec un PVT. J’ai fini par rester beaucoup plus longtemps que prévu et, pendant que je donnais des cours d’anglais, j’ai doucement commencé à travailler dans l’illustration.

Au début j’utilisais des marqueurs peinture (Posca) mais au fur et à mesure que mon style évoluait, je suis passée aux marqueurs COPIC. J’ai testé plusieurs marqueurs mais je trouve que les COPIC sont les plus simples à utiliser. J’aime le fait que les marqueurs COPIC permettent un effet un peu plus « peinture » (comparé à d’autres marqueurs) tout en ayant un bon contrôle des traces laissées sur le papier. Ils sont aussi faciles à scanner parce que l’encre est très bien absorbée par le papier. J’aime pouvoir contrôler la finesse et l’épaisseur des traits. Et puis, les noms des couleurs sont tellement mignons ! Je crois que « light prawn » (R22) a été la première couleur que j’ai acheté, principalement parce que j’adorais le nom.

Q : Tes illustrations sont tes colorées et accrocheuses. Elless font vraiment ressortir l’attrait des marqueurs COPIC. On adore aussi l’humour que tes illustrations dégagent. Qu’est-ce qui t’inspire ? Qui ou quoi a eu une influence majeure sur ton travail ?

Grace Lee : Aaah, merci ! ça me rend heureuse que vous appréciez mon humour ! Au début, quand j’ai commencé à dessiner, la vie quotidienne à Tokyo (et plus tard mes voyages à travers le Japon) a eu une grande influence sur mon travail. Je dessinais souvent les personnes que je voyais dans les rues. La palette de couleurs que j’ai commencé à utiliser s’est naturellement constituée à partir des couleurs de mon environnement. Cependant je traverse des phases, parfois c’est très coloré et lumineux, d’autres fois très discret et dans des tons plus pales. Ça dépend de ce que je dessine.

Ce qui est génial avec la gamme COPIC c’est qu’il y a presque toutes les couleurs dont on pourrait rêver. Toutes les personnes que je connais, et qui utilisent des marqueurs COPIC, m’ont toujours dit qu’elles rêvaient d’avoir toutes les couleurs (moi aussi d’ailleurs !). Les couleurs que j’utilise au quotidien sont Lipstick orange (R17), Lionet Gold (Y29) et Slate (BV29).

En dehors de la vie de tous les jours et des voyages, Maira Kalman m’inspire beaucoup par le mouvement, l’énergie et les couleurs qui se dégagent de son travail. L’humour, à la fois un peu bizarre et intelligent, de Christoph Niemann m’inspire beaucoup aussi.

intaview_image2

Q : Tu utilises pleins d’autres outils en plus des marqueurs COPIC. Dans quels cas est-ce que tu choisis de travailler avec les marqueurs COPIC ?

Grace Lee : Je dessine depuis environ 6 ans et presque tous mes travaux sont fait avec des COPIC, donc c’est presque dans toutes les situations ! Je suis rentrée en Australie pendant 3 mois, l’année dernière, et j’ai pris mes marqueurs COPIC avec moi. J’en avais environ 2kg dans un grand sac.

« Construire » une image en assemblant plusieurs éléments

intaview_image3

Q : Tu dessines différents éléments à la main, avec des marqueurs COPIC. Ensuite tu scannes ton dessin et tu expérimentes avec les couleurs et la mise en page sur Photoshop. Qu’est ce qui t’as amené à travailler de cette manière ? Est-ce que tu as des conseils ?

Grace Lee : Lorsque je travaille pour des clients, en particulier, j’ai besoin de pouvoir faire des modifications alors j’utilise aussi Photoshop pour ajuster les couleurs, les contrastes et pour jouer avec les couches. Je dirais qu’environ 90% de mon travail pour mes clients est fait avec des marqueurs COPIC et avec Photoshop. Je viens du milieu du graphisme alors j’aime pouvoir apporter des modifications après avoir dessiné les éléments. C’est un peu comme « construire » l’image. Je fais rarement un croquis de l’image complète avant de commencer à travailler, j’ai juste une idée générale de ce que je veux dessiner et je la construis après.

Quand j’ai commencé à dessiner pour le travail, j’utilisais Photoshop comme un moyen de « corriger » mes dessins. Je suis autodidacte et je pensais que mon travail n’était jamais assez « réaliste ». Photoshop me permettait d’ajuster les proportions ou de modifier les couleurs quand je travaillais sur l’illustration finale. Avec le temps, je me suis améliorée en dessin et j’ai recommencé à m’amuser en dessinant. Je ne me repose pas autant sur l’ordinateur maintenant.

Le principal conseil que je pourrais donner (je viens juste de le découvrir moi-même), c’est d’utiliser le papier COPIC. Ça a été une révolution pour moi. Utiliser du papier qui ne traverse pas permet d’avoir des scans plus propres et nets, et ça permet de gagner du temps lorsque l’on rogne l’image sur l’ordinateur. J’utilise le PM pad.

Q : Est-ce qu’il y a des sujets ou des thèmes précis que tu aimerais dessiner ? Quels sont tes objectifs pour le futur ?

Grace Lee : Je n’ai pas de thèmes spécifiques en tête mais quand je dessine pour m’amuser, c’est généralement sur quelque chose qui m’intéresse à ce moment. Par exemple, j’ai consacré un de mes magazines aux poses des bodybuilders lorsque j’ai commencé à m’entraîner pour mon premier semi-marathon. J’en ai fait un autre sur les échecs lorsque ma nièce et mon neveu se sont inscrit au club d’échecs de leur école. Et mon premier magazine abordait le fait de compter en japonais (malheureusement je ne suis toujours pas très bonne à ça !).

L’un de mes objectifs principaux est de compléter un carnet de dessin ! C’est si simple à faire, mais c’est quelque chose que je n’ai jamais réussi à faire ! Alors Ganbarimasu !*

*Bonne chance !

L’utilisation de ces images est autorisée exclusivement à des fins d’utilisation privée et non commerciale.

Carterie Créative avec les feutres COPIC : vive l’hiver !

Par Delphine, Blogueuse Invitée.

Bonjour à tous ! Je reviens avec un tutoriel que j’ai réalisé pour le blog Copic Marker Europe avec une scène hivernale. Pour ma scène, j’ai utilisé un tampon du set Penny Black Festive Frolic. Je l’ai tamponné à l’encre Memento Tuxedo Black puis coupé avec une découpe Lawn Fawn afin de cadrer et visualiser ma scène.

Festive A wtmk

J’ai commencé par faire le ciel, en traçant la délimitation de la colline au BG000. Pour changer un peu du bleu, j’ai choisi de faire un ciel pastel orangé. J’ai colorié de gauche à droite et droite à gauche en faisant des lignes horizontales au BG000, V000 et YR000.

Festive B wtmk

Pour remplir un peu mon fond, j’ai ajouté des sapins derrière ma colline. J’ai colorié du foncé au clair en « dessinant » les épines au G29, puis en ajoutant et fondant avec du YG17 et un peu de YG03. Pour les arbres plus au loin, j’ai juste omis le G29 pour qu’ils soient plus clairs. Enfin, j’ai utilisé du BV000 pour créer l’horizon au loin.

Festive C wtmk

J’ai ensuite fait l’ours en gris chauds – W0, 1, 3, 5 – et R20. J’ai essayé de tracer la fourrure en allant du foncé au clair.

Festive D wtmk

J’ai ensuite fait le pingouin et la luge (voir couleurs dans le récapitulatif ci-dessous).

Festive E GP wtmk

Et enfin, les petits détails qui font la différence ;). J’ai ajouté des traces dans la neige, une ombre sous l’ours, et j’ai mis en couleur un peu du blanc de ma colline avec du B000 et du V20. Dernière étape, quelques flocons de neige au marqueur acrylique.

Festive F wtmk

Voici l’image finale, avec un sentiment Penny Black.

Tampons : Festive Frolic – Penny Black
Mise en couleur : Copic sur Perfect Colouring Paper
Die : Lawn Fawn

Copic utilisés:
Ciel : BG000, V000, YR000
Sapins : G29, YG03, 17
Ours : R20, W0, 1, 3, 5
Pingouin : BV25, 29, Y38 – C2, 4, R35, 39 (chapeau)
Luge : C2, 4, E31, 34, 37
Neige : B000, V20

Festive G wtmk

Merci de votre visite et bonnes fêtes de fin d’année à tous! 
Delphine
stampandcolour.com

Carterie Créative avec les feutres COPIC : Scène d’intérieur

Par Delphine, Blogueuse Invitée.

Bonjour à tous ! Je partage aujourd’hui un tutoriel pas-à-pas pour réaliser une petite scène d’intérieur pour Noël. Pour ce tutoriel, j’ai utilisé un personnage Kraftin’ Kimmie du set de tampons Santa Paws

J’ai d’abord tamponné une fillette du set Santa Paws, j’ai utilisé une découpe Lawn Fawn pour couper mon image que j’ai masquée afin de pouvoir tamponner un sapin – ce qui constitue la base de ma carte.

Ensuite, toujours avec le masque en place, j’ai placé un pochoir Briques sur mon image, avec un bout de papier en dessous pour ne créer que quelques lignes de briques. J’ai appliqué une encre orangée Kraftin’ Kimmie Party Peach sur mon pochoir à l’aide d’une mousse – j’aurais aussi pu me servir du pochoir pour dessiner les briques, mais cela aurait été un peu moins rapide.

Vous pouvez voir ci-dessus le résultat, après avoir enlevé masque et pochoir.

J’ai ensuite colorié mon image au Copic.

Peau : E21, 50, 51, W3
Cheveux : E25, 59, YR21
Robe : C5, R35, 37, 39, Y11, 26
Chien : E40, 42, 43, 44 (E30, 31, 44 pour les bois)
Sol : W1, 3

J’ai retouché l’arbre avec un feutre Staedler Triplus vert pour colorer les petites zones blanches mal imprimées.

Comme le fond était assez vide, j’ai dessiné une fenêtre au multiliner Copic, colorié le ciel avec mon B39 et ajouté des flocons de neige au marqueur acrylique blanc. Quant au sapin, je lui ai dessiné une étoile au sommet et j’ai créé des boules avec mes Nuvo Drops.

J’ai enfin rajouté un petit cadre à la main et j’ai tamponné un sentiment.

Merci de votre visite et bonne journée à tous !
Delphine
https://stampandcolour.com/

Carterie Créative avec les feutres COPIC : De la neige !

Par Delphine, Blogueuse Invitée.

Bonjour à tous ! Je reviens avec un tutoriel que j’ai réalisé pour Copic Marker Europe, avec une scène hivernale simple et pleine de couleur !

Pour cette carte, j’ai utilisé un bristol haïku de SMLT et des tampons Penny Black – l’image principale s’appelle Hopping By, le sapin vient du set Woodland Beauty et la branche du set Peaceful. Pour la couleur, mes feutres COPIC bien sûr et de l’aérographe.

Etape 1 : Préparation de mon support pour l’aérographe. J’ai tamponné le lapin à l’encre Memento sur mon bristol SMLT, je l’ai recouvert d’un masque (Post-It tamponné avec l’image et découpé), j’ai couvert les bords de washi tape et ajouté une colline.

Etape 2 : J’ai créé un ciel à l’aérographe avec du RV66, 55, V15 et RV11 (de haut en bas).

Etape 3 : J’ai tamponné des sapins pour agrémenter le fond et une branche – en laissant tous les masques en place – je les ai juste retirés pour la photo ;).

Etape 4 : J’ai ensuite mis en couleur l’image principale au Copic (voir liste détaillée plus bas).

Etape 5 : J’ai ajouté tous les détails qui sont si importants 😉 J’ai colorié la neige au Copic et ajouté de l’acrylique blanche à mes arbres et pour créer mes flocons. Gros plan sur l’image et liste du matériel et des Copic utilisés :

Tampons : Hopping By, Woodland Beauty et Peaceful – Penny Black
Mise en couleur : Copic sur Bristol Haïku SMLT
Divers : aérographe, marqueur acrylique blanc

Lapin : E40, 41, 42, R20, W0, 1, 3, 5
Echarpe : R35, 37, 39, W5
Cadeaux : R35, 37, 39, YR00, 02, RV11
Etiquettes : E40, 41
Fond : RV11, 55, 66, V15 à l’aérographe
Merci de votre visite et bonne journée! Bises,

 

Carterie Créative avec les feutres COPIC : Un doux Noël

Par Delphine, Blogueuse Invitée.

Bonjour à tous ! Je partage aujourd’hui un tutoriel avec une scène de Noël pleine de douceur, que j’ai réalisée pour Copic Marker Europe. J’ai choisi un tampon Penny Black – Nose to Nose.

J’ai tamponné mon image sur mon papier blanc et sur un Post It. J’ai masqué mes ours pour les protéger et ai ajouté des collines. Je n’ai pas découpé la partie entre les ours car je pensais dessiner un fond, une fois que j’aurais mis de la couleur à l’aérographe.

Voilà le résultat avec les masques – j’ai utilisé mon B02, BG15, BV34 et une pointe de V01 pour ce ciel.

Après avoir enlevé les masques… changement de plan ! Je me suis rendu compte que j’aimais bien le ciel comme ça et j’ai décidé de ne pas dessiner par-dessus. Donc masquage à nouveau, pour faire l’espace entre mes ours cette fois-ci !

J’ai juste mis du B02 et BG15 pour ne pas obtenir une couleur trop foncée à cet endroit.

Au tour de mes ours ensuite… Pour la fourrure, j’ai utilisé mes W0, 1, 3, 5, le rouge a été fait en C5, R35, 37, 39 et le rose en RV63, 66, 69.

Etape suivante : la neige ! C2, BG000 et B00 au sol (oui, le blanc se met en couleur aussi !). J’ai ajouté de la colle à paillettes sur le sol et fait des flocons au marqueur acrylique Molotow.

Ours : W0, 1, 3, 5, R20
Rouge : C5, R35, 37, 39
Rose : RV63, 66, 69
Ciel : B02, BG15, BV34, V01
Neige : B00, BG000, C2

Et enfin… un petit cadre pour cette scène, réalisé avec deux découpes rectangulaires…

Merci de votre visite et belle journée à tous ! 
Delphine
https://stampandcolour.com/

Mise en couleur au COPIC… en noir et blanc

Par Delphine, Blogueuse Invitée.

Bonjour à tous! Je partage aujourd’hui la mise en couleur d’une image… en noir et blanc 😉 Pas besoin d’avoir beaucoup de COPIC pour mettre en couleur une image, on peut très bien faire du noir et blanc, avec un nombre limité de marqueurs ! J’en ai utilisé 7 et j’ai choisi la famille des C parce que j’aime beaucoup les tons de gris froid, mais on peut bien sûr utiliser les T, N ou W pour le noir et blanc.

Pour cet article, j’ai utilisé une image manga Make it Crafty, Debbie’s Surprise. J’ai imprimé l’image en 15cm de haut pour qu’elle aille dans un de mes cadres.

Pour le noir et blanc, je commence toujours par la peau et les tons les plus clairs qu’on peut facilement rectifier et foncer au besoin. J’ai utilisé du C00, 0, 2, 4 pour le visage. J’ai d’abord délimité les zones les plus sombres avec mon C0, puis j’ai colorié du foncé au clair, de C4 à C00.

J’ai fait le reste de la peau en C0, 2, 4. Si vous regardez de près, j’ai laissé un tout petit peu de parties en blanc sur le bord des bras pour rendre l’effet de lumière. J’ai aussi ajouté un peu de C2 sur les yeux pour l’iris et l’ombre sous les cils.

J’ai ensuite fait les vêtements – un haut foncé pour un maximum de contraste. J’ai fait le foulard assez clair, mais un peu plus foncé que la peau. L’idée est d’utiliser toute la palette de gris et d’éviter des tons semblables sur deux éléments côte-à-côte. Pour le haut : C6, 8, 10 et pour le foulard : C2, 4, 6 (là où ma couleur de peau la plus foncée était du C4 pour quelques petites ombres).

Les cheveux… toujours en dernier pour moi ! Je savais dès le début que je les ferai en noir – pour un maximum de contraste avec la peau. J’ai utilisé mes C6, 8, 10, comme pour le vêtement.

Et le résultat dans mon cadre, pour mon atelier ! Merci de votre visite et bon dimanche à tous !

Delphine
https://delphinesplace.blogspot.com/