Comment dessiner le personnage de Manga « Tako » au COPIC

 

Par Jérémie Leroi, Blogueur invité.

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous propose de jouer un petit peu avec ce dessin de « Tako » qui rend hommage à l’immense Bruce Lee. Promis, on fera aussi un tour du côté de Jacky Chan un de ces jours !

Après quelques coups de crayons…

Tako-crayonné

Et deux ou trois autres de pinceau…

TAKO-pinceau

On peut maintenant sortir nos marqueurs à alcool COPIC SKETCH !

J’ai scanné puis imprimé l’illustration sur du Bleedproof Marker Pad COPIC, c’est plus sûr en cas d’erreur car certaines encres (même bien sèches) et feutres à alcool font rarement bon ménage.

Avec ce premier dessin, nous allons faire simple et utiliser le moins de feutres COPIC possible. Au fil de nos rendez-vous nous aborderons des techniques et des illustrations parfois plus complexes et nous nous ferons plaisir en utilisant et mélangeant un maximum de couleurs puisque la large gamme de COPIC SKETCH nous le permet (haaaa… le plaisir d’utiliser 3 ou 4 feutres couleur chair sur un visage…).

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs et évitons de nous disperser pour une première fois. On peut faire des illustrations très efficaces avec moins de dix feutres.

Première règle de base quand on commence une illustration au feutre : démarrer par les couleurs claires (ici, comme souvent, la peau). Ne jamais mettre en contact son feutre COPIC E21 Baby Skin Pink (qui me sert ici à faire la peau) avec, par exemple, un marron ou un rouge foncé déjà appliqué sur le dessin. Vous risqueriez de salir la mine du COPIC E21 et de gâcher de l’encre pour le nettoyer.

Coloriez toutes les zones qui doivent l’être sur l’ensemble du dessin avec le feutre COPIC SKETCH de façon à éviter ce genre de désagrément.

Je commence par les petites parties « fermées » du visage. C’est le plus simple !

PHOTO 1

Je descends petit à petit sur le visage en partant du front et en coloriant de façon bien uniforme, sans trop me presser, le trait du pinceau toujours dans le même sens pour que le rendu de la couleur soit le plus homogène possible.

PHOTO 2

Il est toujours plus difficile de colorier de grandes zones. Du coup, j’accélère un peu le rythme de mon poignet en m’aidant des traits noirs du dessin pour délimiter des zones de coloriage.

PHOTO 3

Je fais la main gauche facilement parce qu’on peut allégrement dépasser sur l’aplat noir du pantalon.

PHOTO 4PHOTO 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La main droite… Les « plaquettes de chocolat »…

PHOTO 6

Et je dégaine mon feutre COPIC E11 Barley Beige pour rehausser la peau de quelques ombres.

PHOTO 7
Je procède par petites touches. Pas la peine de barbouiller d’ombres dans tous les sens.
Ça donne tout de suite du relief au dessin.

Le bras droit est en arrière. Il est donc – presque – totalement «ombré».

PHOTO 9
Ces petites touches d’E11 apportent le relief nécessaire aux abdos.

PHOTO 13
Je souligne les ombres des plis du vêtement à l’aide d’un COPIC N1 Natural Gray No.1

PHOTO 10

Comme je veux que le nuage de fumée soit discret j’utilise un gris très léger (COPIC Cool Gray No.0).

PHOTO 11
Pour que le bas du nuage soit bien droit, je fais mon flemmard et je délimite la zone à colorier avec une feuille de papier brouillon.

PHOTO 12
Voilà. Il ne manque plus que quelques petites touches de couleurs.

Une petite touche de feutre COPIC YG03 Yellow Green pour les mirettes…

PHOTO 15
Et un point de COPIC YG17 Grass Green, plus sombre, pour intensifier le regard.

PHOTO 14
J’ai un peu débordé en coloriant la peau mais ça n’est pas grave : je savais que j’allais mettre une couche de mon COPIC RV34 Dark Pink chéri sur les tentacules du tatouage.

PHOTO 16
Un peu de COPIC V12 Pale Lilac sur la partie supérieure du tatouage pour le rehausser et qu’il ne soit pas trop « plat ».

PHOTO 17
Pas indispensable (je chipote) mais, comme un des tentacules est dans l’ombre, je rajoute un tout petit peu de COPIC E04 Lipstick Natural pour l’assombrir.

PHOTO 19
Et voilà. Simple mais efficace (j’espère !).

On se lâchera sur les ombres et les dégradés très prochainement, promis. Les cheveux aussi – et le blender devrait pointer le bout de son nez !

Merci de votre lecture et à très bientôt sur le blog COPIC !

Pan Pan Yama (twitter.com/CMCComic)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s